Cette partie a été élaborée en Décembre 2012 et a servie de référence pour le développement de l’Ecovillage . L’historique de l’initiative permet de voir l’évolution.

L’initiative « Ecovillage Madagascar » est, a priori, ouverte à tous sans distinction d’âge, de sexe, d’origine, de nationalité, de culture, de religion. Toutefois, tenant compte de la vision et de l’ambition initiale ainsi que de la vocation même de l’écovillage, quelques critères sont à considérer.

Bien que la nature qui attend les fondateurs à Madagascar soit riche et abondante, Ecovillage Madagascar est une initiative à risque qui exige beaucoup de maturité, de courage, de patience, de savoir et du savoir faire des acteurs.

Avant tout, les fondateurs devraient faire preuve de volonté, d’une grande maturité et d’équilibre (jugement, physique, morale et psychique). La question de l’âge est un facteur important à considérer : la jeunesse apportent la force, les nouvelles idées, l’innovation … mais elle peut également être très instable et aller trop loin dans les prises de risques. On pourrait proposer, mais ceci est juste à titre indicatif, que la trentaine avec de l’expérience, une certaine stabilité (familiale, professionnelle …) et des moyens conséquents seraient le minimum recommandé pour joindre le groupe des fondateurs. De l’autre côté, l’âge avancé d’un membre (plus de soixante an par exemple), bien qu’apportant de l’expérience et beaucoup de maturité, pourrait présenter des désavantages et des blocages.

Les fondateurs devraient disposer de moyens et ressources sous différentes formes : savoir, savoir-faire, matériaux, idées, fonciers, légaux, relationnels, physique, financiers et autres facultés particulières pour contribuer de façon positive au développement de l’écovillage.

L’écovillage étant destiné à être entièrement autonome et indépendant (notamment sur le plan alimentaire et énergétique), les fondateurs devraient avoir en eux, ce sens de l’autonomie, une certaine discipline, de la technicité et une rationalité dans son mode de vie.

Les fondateurs doivent être de grands travailleurs, riche en savoir et en savoir faire (techniques) et transmettant tout aux nouvelles générations

D’autres qualités attendues des fondateurs sont la sociabilité, la souplesse et l’ouverture d’esprit, la tolérance, la multi-culturalité, le bon sens moral universel (l’altruisme, la justice, la recherche de la vérité, la compassion, le respect des hommes et de la nature …).

Archives

  • Les fondateurs

    Dans ce hameau, tout le monde se connaît, chacun a un rôle précis, chacun est dépendant de son prochainCette partie a été élaborée en Décembre 2012 et a servie de référence pour le développement de l’Ecovillage . L’historique de l’initiative…

  • Le Plan initial

    Le terrain identifié pour le premier Ecovillage fait 5ha et dispose de tous les atouts rêvés initialement.Cette partie a été élaborée en Décembre 2012 et a servie de guide pour le développement de l' écovillage dans ses…

  • Qu’est-ce ?

    Un paysage écologique, sur la RN7 - MadagascarCette partie a été élaborée en Décembre 2013 et sert d'archive pour Ecovillage Madagascar. (Définition tirée du Wikipédia) Un écovillage…

Pourquoi Ecovillage M/scar ?